Courrier de deux adhérents : 3/10/2009

Un bureau s’en va …

 

 

La prochaine assemblée générale du parti radical du Var aura lieu le 10 Octobre 2009.

Au programme : Bilan moral, financier, etc …  et en point d’orgue, la réélection de l’ensemble du bureau.

Ce dernier point ne devrait être qu’une formalité ; l’actuel Président, Dominique Baviera ainsi que son équipe ayant décidé de ne pas se représenter cette année pour diverses raisons que nous évoquerons plus bas.

Depuis l’arrivée de l’équipe actuelle il y a 3 ans et demi, les radicaux varois on trouvé une dynamique qu’envieraient plus d’un parti politique.

En effet, nombre d’adhérents plus que décuplé (30 en 2006 pour 396 en 2009), présence radicale dans diverses institutions (2 élus en 2006, plus de 30 en 2009), au Conseil Général, dans de multiples conseils municipaux, des membres au comité exécutif, aux bureaux régional et national, etc…

Une véritable explosion démographique !

Fort de ce succès, de nombreuses personnalités ont sollicité un soutien auprès de Dominique Baviera  pour les élections législatives, européennes et  municipales.

Gageons que Mesdames et Messieurs Falco, Levy, Pons, Vialatte, Vittel,  Giran, Ginesta et Couve (Députés) ou autres Grossetête (Députée européenne) et Joissains (Sénatrice des Bouches-du-Rhône), sauront reconnaître l’efficacité et la volonté radicale varoise.

Force est de constater que l’investissement et le travail durant ces 3 années et demi (nous aimerions pouvoir dire de tous les radicaux), ont permis à de nombreuses manifestations de voir le jour ou de renaître ainsi que de relancer une présence quasi quotidienne sur le terrain.

Diners-conférences à thèmes, déjeuners radicaux, interview parue dans le Journal Pop Mag UMP, création du Blog Radical, fréquents communiqués de presse, présence aux divers Comités exécutifs, à Paris, et lors des congrès et Universités d’été, constitution des comités de bases de Toulon, Ouest Var, Le Pradet / La Garde, le Revest / La Valette, Dracénie, bref, un marathon du début à la fin du mandat avec le résultat que nous connaissons : le Parti Radical Valoisien- Fédération du Var est devenu une entité politique incontournable.

Nos dirigeants nationaux tels que Jean-Louis Borloo, Laurent Hennart et Arlette Fructus, partagent le même point de vue et ne sauraient être plus dithyrambiques quant aux fruits récoltés.

Les seuls « reproches » que l’on pourrait faire à Dominique Baviera ainsi qu’à son équipe sont leur candeur et leur confiance envers leurs cadres.

Il est bien évident qu’à l’acquisition des ruines, personne ne se sentait capable de relever ce défi si difficile  que seuls quelques-uns ont bien voulu tenter dans l’intérêt de notre Parti.

 Mais aujourd’hui, après un travail de restauration de longue haleine, c’est bien d’un édifice aux fondations solides et aux bases saines dont il est question ; édifice qui suscite bien des convoitises. La rançon du succès !

Et voici qu’à présent, certains néo-Radicaux veulent devenir Calife à la place du Calife, bénéficiant du travail effectué en réclamant leur part (si possible tout), d’un gâteau dont ils ignorent les ingrédients tout en en devinant la saveur.

Les « Lance Armstrong » de la Politique ont une certaine philosophie :

- « Laissons travailler les autres et enorgueillissons-nous du maillot jaune ». Sans aucun panache ni fierté. Seul le résultat compte !!!

Ce n’est pas la conception du Président actuel ni de son équipe.

Ce ne sont pas des méthodes qui correspondent aux valeurs Radicales.

 Ce ne sont pas les bases fondatrices du mouvement humaniste et laïque que nous connaissons et dont nous somme si fiers.

Une  démission en bloc du bureau aurait très bien pu être envisagée, mais là encore, c’eut été mal connaître la volonté et la détermination des personnes en place.

On va jusqu’au bout et on part avec la satisfaction du devoir accompli ; encore une valeur radicale : l’amour du travail bien fait !!!

Merci donc à notre Président, Dominique Baviera d’avoir su s’entourer d’une équipe aussi jeune, dévouée, volontaire, motivée et surtout, compétente. Elle a fait ses preuves.

Espérons  que la prochaine équipe fédérale le soit tout autant ainsi que son futur Président.

Souhaitons surtout que l’altruisme soit toujours de mise et que le Parti soit toujours plus important qu’un quelconque individualisme.

Prêtons-leur enfin beaucoup de courage car la barre est haute, très haute !

Pour sa part, Dominique Baviera et son équipe poursuivront leurs activités radicales sur l’ouest-Var et ont déjà engagé le combat dans la perspective des élections municipales de 2014, à la Seyne sur Mer.

 Une ville qui leur tient autant à cœur que les valeurs Radicales.

 

Mireille Cautellier & Joël Rodriguez

                                                                                                                                                                                                                                                           Elan Radical

 

03/10/09



05/10/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres